Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Dates à retenir

Repas du comité des fêtes de Courcerault

16 avril 2016

*

4ème Rallye

de l'association vie et patrimoine de Courcerault

1er mai 2016

*

Vide greniers de Courcerault

5 juin 2016

*

Méchoui du comité des fêtes de Courcerault

9 juillet 2016

*

Marche et pique - nique

du comité des fêtes de Courcerault

28 août 2016

*

Exposition Patch'en Perche à Courcerault

26, 27 et 28 novembre 2016

 

12 juin 2014 4 12 /06 /juin /2014 15:27

Alors que le Bourg n'a pas été touché, la foudre est tombée lundi pas loin des lieux dits 'la croix Bourgoin' et 'Les Alleux', entrainant des dégats dans les habitations : chaudières, radiateurs électriques, appareils ménagers et téléphones hors service.

 

Comment savoir si l'orage se rapproche de l'endroit où l'on est :

Vous avez certainement remarqué que le bruit du tonnerre ne se produit pas toujours au même moment que l’éclair. C’est parce que l’orage est à plusieurs kilomètres.

En fait la vitesse de la lumière (environ 300 000 000 m/s) est très rapide, ce qui fait que, même éloignée, l’image de l’éclair nous parvient pratiquement au moment où elle se produit.

Par contre la vitesse du son (environ 340 m/s dans l'air à 15 °C) est nettement moins élevée.

Le bruit du tonnerre met donc plus de temps pour parvenir jusqu’à nous (sauf si l’orage est au-dessus de nous bien sûr!).

 

Donc, si on retient que la vitesse du bruit est de environ 350 m/s,  alors on peut savoir à quelle distance se trouve l’orage. Il  suffit pour cela de compter les secondes qui séparent l’éclair et le grondement du tonnerre.

 

Par exemple:

On entend le tonnerre 8 secondes après avoir vu l’éclair.

Le bruit du tonnerre a donc mis 8 secondes pour venir jusqu’à nous.

Comme le son parcourt 350 mètres par seconde, l’orage se trouve à : 350 x 8 = 2800 mètres.

 

Comment réagir en cas d’orage

 

A l'extérieur

 

- On doit s’écarter de toute structure métallique car on risque une électrocution si l’on touche un objet conducteur lui-même touché par la foudre.

 

- On peut s'abriter sous un édifice en pierre. Si l’édifice ne dispose pas d’un paratonnerre, il faut s’abstenir de toucher un mur ou un pilier, ou de s’y appuyer.

 

- En l’absence d’abri, on doit se pelotonner au sol.

Pour éviter les risques de foudroiement, on ne doit ni marcher à grandes enjambées, ni se tenir debout jambes écartées. La meilleure position consiste à se pelotonner au sol, jambes repliées sous soi.

 

- Une voiture constitue parfois une bonne protection contre la foudre.

Si elle n’est pas décapotable, et si son toit n’est pas en plastique, une voiture constitue une cage de Faraday : elle forme une enceinte métallique close permettant d’isoler une portion d’espace contre les champs électriques. Les passagers sont ainsi protégés de l’électrocution. Bien sûr, la voiture doit être à l’arrêt, et il faut penser à rabattre l’antenne radio s’il y a lieu.

 

- On peut se servir de son téléphone portable.

Tout au moins lorsque l’antenne ne dépasse pas de la tête, ou très peu. Même s’il est métallique, son volume reste insuffisant pour attirer la foudre.

 

- En groupe, il ne faut pas se serrer les uns contre les autres.

On doit s’écarter d’au moins 3 m, le foudroiement d’une personne pouvant se propager aux autres par un éclair latéral.

 

- On ne doit pas s’abriter sous son parapluie. Aucun objet ne doit émerger au-dessus de la tête, surtout s’il est métallique. Tout élément conducteur d’électricité (parapluie, fourche, faux, club de golf…) doit être abaissé, ou mieux, déposé à côté de soi.

 

- On ne doit pas s’abriter dans une cabine téléphonique. Si la ligne aérienne est touchée par la foudre, même loin, la surtension se propage, atteint la cabine et risque de commotionner la personne qui s’y trouve. De plus, on évite de téléphoner.

 

- On ne doit pas s’abriter sous un arbre ou un groupe d’arbres. Sous un arbre ou un groupe d’arbres, on court cinquante fois plus de risques de se faire foudroyer. En forêt, il faut s’écarter au maximum des troncs et des branches basses.

 

- On ne doit pas se baigner sous un orage. Il faut sortir de l’eau dès les premiers signes avant-coureurs de l’orage. Si l’on n’a pas le temps de sortir, mieux vaut attendre l’accalmie en restant le plus possible immergé.

 

- Les campeurs ne doivent pas rester sous leur tente. Il est préférable d’aller se réfugier dans la voiture, dans les sanitaires ou les abris en béton. S’il n’y en a pas, il faut s’éloigner de la tente et se recroqueviller sur le sol.

 

- On ne doit pas se promener sur la plage. La proximité de l’eau accroît les risques de foudroiement, surtout si l’on marche les pieds dans l’eau.

 

 - Le paratonnerre d’un clocher ne protège pas les alentours. La zone de protection d’un paratonnerre reste très limitée. Pour une pointe placée à 30 m de hauteur, la zone protégée correspond à un cercle d’environ 60 m.

 

Dans la maison

 

- Il faut débrancher l’antenne ainsi que le cable d’alimentation électrique du téléviseur (risque d'implosion pour les postes à tube et d'incendie pour les postes à écran plat).

 

- Couper le courant au compteur ne protège pas complétement. Car cela ne garantit pas totalement contre les surtensions, mieux vaut faire installer un parafoudre.

 

- On doit éviter de toucher les pièces métalliques. Il est déconseillé de toucher les tuyaux d’eau et les robinets, de prendre un bain ou une douche, à cause des tuyaux métalliques et de se servir des appareils électroménagers.

 

- On ne doit pas téléphoner avec un téléphone fixe. Le mieux est de le débrancher. On peut en revanche utiliser un portable.

 

- Protéger ses installations domestiques

Les appareils électroniques (ordinateur, modem, box, hi-fi…) sont très sensibles aux surtensions il vaut mieux les isoler en les débranchant (secteur et ADSL).

La meilleure protection est assurée par un parafoudre installé par un professionnel sur le tableau électrique. Ces travaux reviennent entre 300 et 500 €. Si les appareils electro-ménagers se situent à plus de 30 m du compteur, il est prudent d’ajouter des prises 'anti surtension', ou de les débrancher.

 

Bon, heureusement qu'il n'y a pas d'orage tous les jours. Mais il vaut mieux prendre ses précautions.

 

commentaires